WEBMATIQUE

WEBMATIQUE... depuis 1995

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A FONTENAY AUX ROSES

Remise EXCEPTIONNELLE réservée aux entreprises de FONTENAY AUX ROSES
Votre entreprise est porteuse d'un projet de création de site internet ? Nous avons le plaisir de vous informer que notre agence de création de Sites Web vous offre une remise de 10% sur la facture finale de votre projet de création de site ou votre opération de référencement Google. Pour bénéficier de cette offre, il vous suffit de nous appeler ou de remplir le formulaire ci-dessous et de noter le code remise suivant : KDO10%                                             Vous pouvez maintenant remplir le formulaire ci-dessous :

 

 

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A FONTENAY AUX ROSES

Région : Île-de-France

Département : Hauts-de-Seine

Arrondissement : Antony

Canton : Châtillon

Intercommunalité : Métropole du Grand Paris

EPT Vallée Sud Grand Paris

Maire

Mandat : Laurent Vastel

2014-2020

Code postal : 92260

Code commune : 92032

Spécialiste de création de sites Web

Création de sites Web pour les Fontenaisiens

Création de sites Internet, sites Web, développement et référencement.

Population : 22 946 hab. (2014)

Densité : 9 142 hab./km2

Développement de Sites Web

Coordonnées : 48° 47' 22- nord, 2° 17' 20- est

Altitude : Min. 58 m

Max. 164 m

Superficie : 2,51 km2

 

SITE INTERNET :    http://www.fontenay-aux-roses.fr

 

Île-de-France / Hauts-de-Seine » Commune de Fontenay-aux-Roses

Fontenay-aux-Roses est une ville française, située dans le département des Hauts-de-Seine et la région d'Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Fontenaisiens et les Fontenaisiennes.

La commune s'étend sur 2,5 km² et compte 23 171 habitants depuis le dernier recensement de la population. Avec une densité de 9 231,5 habitants par km², Fontenay-aux-Roses a connu une hausse de 3% de sa population par rapport à 1999.

Entourée par les communes de Châtillon, Sceaux et Clamart, Fontenay-aux-Roses est située à 1 km au sud-ouest de Châtillon la plus grande ville aux alentours.

Située à 111 mètres d'altitude, la ville de Fontenay-aux-Roses a pour coordonnées géographiques Latitude: 48° 47' 29'' nord

Longitude: 2° 17' 12'' est.

La commune est proche du parc naturel régional du Vexin français.

Le maire de Fontenay-aux-Roses se nomme Monsieur Laurent VASTEL.

La commune de Fontenay-aux-Roses fait partie de Métropole du Grand Paris.

 

Fontenay-aux-Roses est une commune française idéale pour créer et développer son entreprise. Vous y trouverez des conseils, consultants, coach, avocats, comptables..., dans le département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France, dans l'arrondissement d'Antony, au sud-ouest de Paris. Elle se situe à huit kilomètres de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Elle était en 2014 la quarante-cinquième ville la plus densément peuplée de France. "Fontenay". L’origine du nom viendrait du toponyme "fontanetum" en référence au latin "fons" (fontaine). Il s’explique par les nombreuses sources ruisselant sur le territoire fontenaisien. Celui-ci est localisé sur le plateau de Châtillon, au flanc d’un côteau dont le point le plus bas se situe au niveau de l’Eglise des Blagis (60 mètres) et le point le plus haut au Panorama (160 mètres). Historiquement, le village s’est développé dans une zone coïncidant avec une altitude intermédiaire (entre 100 et 125 mètres), laissant aux bois et aux cultures la base et le sommet. Ceci est confirmé par les traces de vie préhistorique retrouvées sur la commune.

 

Châtillon, Châtillon, Bagneux, Clamart, Fontenay-aux-Roses, Bagneux, Le Plessis-Robinson, Sceaux, Châtenay-Malabry, Bourg-la-Reine. Fontenay-aux-Roses est une ville de la proche-banlieue sud de Paris située entre les régions naturelles de France du Hurepoix et du Mantois, elle est située à 8,8 kilomètres de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Fontenay-aux-Roses est limitrophe des villes de Bagneux, Châtillon, Clamart, Le Plessis-Robinson et Sceaux. Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Paris, Antony, Malakoff et Vanves ne sont pas directement limitrophes mais sont situées non loin. Fontenay-aux-Roses est traversée par la Coulée verte du sud parisien qui reprend une partie de la via Turonensis, l'une des quatre chemins de France du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Fontenay-aux-Roses s'est elle-même divisée en cinq quartiers distincts :

Le quartier Pervenches - Val Content, au nord-ouest.

Le quartier Parc - Centre-Ville, au nord.

Le quartier Scarron - Sorrières, au nord-est.

Le quartier Ormeaux - Renards, au sud-ouest.

Le quartier Blagis - Gare, au sud-est.

 

La première partie de son nom lui vient des nombreuses sources qui ruissellent sur son territoire, à flanc de coteau du plateau de Châtillon. La deuxième partie de son nom s'explique par la faveur que connut la culture de cette fleur à partir du xviie siècle jusqu'au milieu du xixe siècle. Le village eut en particulier le privilège exclusif de fournir en roses le Roi-Soleil. Cela explique en partie l'attrait que le bourg a exercé sur les membres de la Société des Rosati de Paris, qui s'y réunirent chaque année de 1892 à 1992 et décernaient un titre de « Rosati d'honnneur ».

 

En 1168, cette seigneurie appartenait à l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris. La commune ne fut longtemps qu'un hameau de Bagneux. Quand cet écart devint assez important pour avoir sa propre église à la fin du xiiie siècle, il continua de s'appeler Fontenay-sous-Bagneux. Ce n'est qu'au milieu du xviie siècle que le village acquit une autonomie nominale et devint alors Fontenay-aux-Roses, mais longtemps, son histoire s'inséra dans celle du « village mère » et dans celle de Paris dont les liens et l'interdépendance avec la banlieue sont considérables. Au Moyen Âge le territoire de la commune est partagé par trois communautés ecclésiastiques :

L'abbaye Sainte-Geneviève de Paris possède du xie siècle à 1588 un fief dont les terres longent la commune de Bagneux. L'abbaye de Saint-Germain-des-Prés disposait du xiie siècle à 1789 des terres limitrophes à Châtillon. Une dernière partie appartenait de 805 à 1789 au chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Paris.  En 1675, elle fut vendue au célèbre Colbert. En 1701, passa au duc du Maine fils naturel de Louis XIV. L'église présente l’œuvre de trois siècles différents, mais la plus grande partie est du xve siècle On y trouve l'ancienne maison de Paul Scarron. Le surnom « aux roses » est dû aux rosiers qu'on y a très anciennement cultivés

 

AUTRES VILLES VOISINES POUR CREER SON SITE INTERNET:

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A ANTONY 92160

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A BAGNEUX 92220

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A BOURG LA REINE 92340

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A CHATENAY MALABRY 92290

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A CHATILLON 92320

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A CLAMART 92140

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A FRESNES 94260

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A ISSY LES MOULINEAUX 92130

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A LA BUTTE ROUGE 92290

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A LE PLESSIS ROBINSON 92350

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A MALAKOFF 92240

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A MONTROUGE 92120

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A ROBINSON 92350

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A SCEAUX 92330

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A VANVES 92170

 

Création de SITES INTERNET, développement de SITES WEB pour votre entreprise ou votre société. Pour créer un site sur mesure pour vendre en ligne ou présenter ses produits. L'ensemble des SITES WEB constituent le World Wide Web. Aujourd’hui, le Web est accessible via le protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) et les URL (Uniform Resource Locator). Les fichiers hébergés sur le SITE INTERNET reposent sur du HTML (HyperText Markup Language) et d'autres langages complémentaires. Le protocole HTTP permet au client (généralement via un navigateur web) d'accéder à des ressources par un URL. HTML et de structurer les données ou lier les ressources entre elles, notamment avec des liens hypertextes.

 

On parle parfois de « SITE INTERNET » au lieu de SITE INTERNET. On devrait parler de SITE WEB à destination d'internet, mais par abus de langage, l'expression SITE INTERNET reste souvent utilisée. Les SITES WEB ne sont pas forcément accessibles sur internet. Par exemple, les intranet peuvent contenir un ou plusieurs SITES WEB non accessibles via internet. Les différentes étapes de la conduite d'un projet web peuvent être résumées ainsi : lancement : étude des besoins, de la concurrence et de l'existant pour l'établissement d'un cahier des charges ; conception : élaboration de la structure (arborescence), du contenu des pages web et en particulier de la page d'accueil et éventuellement un moteur de recherche, du graphisme, qui font partie du cahier des charges fonctionnel ; réalisation : voir ci-dessous ; production : le site est mis en ligne, devient accessible au public ciblé ; exploitation : phase de maintenance et de promotion du site, avec notamment le référencement naturel (Netlinking) ou payant (Google Adwords, Microsoft Adcenter, ou autres).

L'étape de réalisation comprend : la réservation et gestion d'un nom de domaine (l’adresse web à laquelle le site est accessible) ; la mise en œuvre d'une infrastructure d'hébergement du site (serveurs web, base de données...) ; le développement de l'interface utilisateur (frontend), la partie visible dans le navigateur ; les différentes pages sont décrites en langages connus des navigateurs web, principalement HTML, CSS et JavaScript. Les éléments graphiques (et éventuellement des publicités servant à rémunérer le site) sont intégrés dans ces pages ; le développement de l'arrière plan (backend), la partie qui fonctionne côté serveur. La création d'un site peut être confiée à une agence web, un travailleur indépendant, ou faite soi-même. Si la création est déléguée, il est important en amont d'avoir défini un premier cadrage ou cahier des charges du projet3. Pour développer un SITE INTERNET soi-même, il est possible d'utiliser un éditeur de pages web ; pour les développeurs web avertis, un simple éditeur de texte peut suffire. On peut aussi avoir recours à un système de gestion de contenu.

 

SITES WEB statiques: page Web statique : un SITE WEB statique stocke un fichier unique pour chaque page d'un SITE INTERNET statique. Chaque fois que cette page est demandée, le même contenu est renvoyé. Ce contenu est créé une fois, lors de la conception du site. Il est généralement créé manuellement, bien que certains sites utilisent un processus de création automatisé, semblable à un SITE WEB dynamique, dont les résultats sont stockés à long terme en tant que pages complétées. Ces sites statiques créés automatiquement sont devenus plus populaires vers 2015, avec des générateurs tels que Jekyll et Adobe Muse. Les avantages d'un SITE INTERNET statique sont qu'ils étaient plus simples à héberger, car leur serveur n'avait besoin que de diffuser du contenu statique et non d'exécuter des scripts côté serveur. Cela nécessitait moins d'administration de serveur et avait moins de chance d'exposer les failles de sécurité. Ils pourraient également servir les pages plus rapidement, sur du matériel serveur à bas prix. Ces avantages sont devenus moins importants à mesure que l'hébergement Web à bas prix se développait pour offrir également des fonctions dynamiques, et que les serveurs virtuels offraient de hautes performances pour de courts intervalles à faible coût.

 

En conséquence, les concepteurs ont tendance à se spécialiser dans certains types de projets et ont des compétences centrées sur leur expertise, que ce soit la conception de logiciels, la recherche d'utilisateurs, la conception OU LE DEVELOPPEMENT DE  SITES INTERNET ou le design industriel. La conception de l'interface utilisateur nécessite une bonne compréhension des besoins des utilisateurs. Il existe plusieurs phases et processus dans la conception de l'interface utilisateur, dont certains sont plus demandés que d'autres, selon le projet. (Remarque: pour le reste de cette section, le mot système est utilisé pour désigner tout projet, qu'il s'agisse d'un SITE WEB, d'une application ou d'un périphérique.) La collecte des exigences de fonctionnalité - l'assemblage d'une liste des fonctionnalités requises par le système pour atteindre les objectifs du projet et les besoins potentiels des utilisateurs. L'analyse des utilisateurs et des tâches - une forme de recherche sur le terrain, c'est l'analyse des utilisateurs potentiels du système en étudiant comment ils exécutent les tâches que le design doit soutenir, et en menant des entretiens pour élucider leurs objectifs. Les questions typiques impliquent: Qu'est-ce que l'utilisateur voudrait que le système fasse ? Comment le système s'intégrerait-il au flux de travail normal de l'utilisateur ou aux activités quotidiennes ? Dans quelle mesure l'utilisateur est-il techniquement avisé et quels systèmes similaires l'utilisateur utilise-t-il déjà ? Quels styles d'apparence et de convivialité d'interface intéressent l'utilisateur ? Architecture de l'information - développement du processus et / ou flux d'informations du système (c'est-à-dire pour les arborescences téléphoniques, ce serait un organigramme en arborescence d'options et pour les DEVELOPPEMENT DE SITES WEB ce serait un flux de site qui montre la hiérarchie des pages).