WEBMATIQUE

WEBMATIQUE... depuis 1995

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A CORBEIL ESSONNES

Remise EXCEPTIONNELLE réservée aux entreprises de CORBEIL ESSONNES
Votre entreprise est porteuse d'un projet de création de site internet ? Nous avons le plaisir de vous informer que notre agence de création de Sites Web vous offre une remise de 10% sur la facture finale de votre projet de création de site ou votre opération de référencement Google. Pour bénéficier de cette offre, il vous suffit de nous appeler ou de remplir le formulaire ci-dessous et de noter le code remise suivant : KDO10%                                             Vous pouvez maintenant remplir le formulaire ci-dessous :

 

 

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A CORBEIL ESSONNES

Région : Île-de-France

Département : Essonne

Arrondissement : Évry

Canton : Corbeil-Essonnes

Intercommunalité : Communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart

Maire

Mandat : Jean-Pierre Bechter (Les Républicains)

2014-2020

Code postal : 91100

Code commune : 91174

Spécialiste de création de sites Web

Création de sites Web pour les Corbeil-Essonnois

Création de sites Internet, sites Web, développement et référencement.

Population : 50 412 hab. (2015 en augmentation de 17 % par rapport à 2010)

Densité : 4 579 hab./km2

Développement de Sites Web

Coordonnées : 48° 36' 50- nord, 2° 28' 55- est

Altitude : Min. 32 m

Max. 92 m

Superficie : 11,01 km2

 

SITE INTERNET :    http://www.corbeil-essonnes.com

 

Île-de-France / Essonne » Commune de Corbeil-Essonnes

Corbeil-Essonnes est une ville française, située dans le département de l'Essonne et la région d'Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Corbeil-Essonnois et les Corbeil-Essonnoises.

La commune s'étend sur 11 km² et compte 46 710 habitants depuis le dernier recensement de la population. Avec une densité de 4 242,5 habitants par km², Corbeil-Essonnes a connu une nette hausse de 22,1% de sa population par rapport à 1999.

Entourée par les communes de Saint-Germain-lès-Corbeil, Saint-Pierre-du-Perray et Étiolles, Corbeil-Essonnes est située à 4 km au sud-est d'Évry la plus grande ville des environs.

Située à 38 mètres d'altitude, le Fleuve La Seine, la Rivière L'essonne, le Ruisseau des Pres Hauts sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Corbeil-Essonnes.

La commune est proche du parc naturel régional du Gâtinais Français.

Le maire de Corbeil-Essonnes se nomme Monsieur Jean-Pierre BECHTER.

La commune de Corbeil-Essonnes fait partie de la Communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart.

Corbeil-Essonnes est une commune française idéale pour créer et développer son entreprise. Vous y trouverez des conseils, consultants, coach, avocats, comptables...  située à vingt-neuf kilomètres au sud-est de Paris, dans le département de l’Essonne en région Île-de-France. Elle est le chef-lieu du canton de Corbeil-Essonnes, le siège associé du diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes et le siège du doyenné de Corbeil-Saint-Germain.  Corbeil, cité gallo-romaine, château de défense de la Seine au Moyen Âge puis ville royale dès 1120, et Essonnes qui connut l’implantation de chasseurs au Paléolithique, de potiers gaulois et qui devint dès le xiie siècle une importante ville industrielle sur la route de Paris, ont très tôt été liées dans leur développement économique et démographique, bénéficiant de la présence de la Seine et de l’Essonne, cours d’eau sources d’énergie pour les nombreux moulins, et des régions agricoles de Beauce et de Brie aux portes de la capitale. Des Grands moulins de Corbeil, moulins royaux depuis le xiie siècle à l’importante usine d’Altis Semiconductor qui emploie deux mille personnes, Corbeil-Essonnes, issue de la fusion des deux communes en 1951, est la seconde ville du département, riche d’un passé et d’un patrimoine illustre, d’une population encore traditionnellement ouvrière. Elle est aujourd’hui confrontée aux enjeux du renouvellement urbain, de l’insécurité persistante dans certains quartiers difficiles et des difficultés économiques d’organismes privés comme publics.

Ses habitants sont appelés les Corbeil-Essonnois

Corbeil et Essonnes forment depuis 1951 une seule et même ville : Corbeil-Essonnes. A l’époque où Paris s’appelait Lutèce, Essonnes s’appelait Exona. Le vieux Corbeil s’élevait alors sur la rive droite de la Seine et est souvent pillée par les "Northmans" qui remontaient la Seine. Une nouvelle ville est construite au confluent de la Seine et de l’Essonne dans une enceinte qui n’a guère varié jusqu’au XVIIème siècle. En 1120, le Comté de Corbeil entre dans le domaine royal et son château devient celui des Rois de France qui s’y rendent souvent jusqu’à la Renaissance.

Corbeil est une place forte, ses moulins reçoivent une grande partie des grains récoltés dans les fertiles plaines voisines. Une partie de la farine sert à fabriquer le pain "Chaland", c’est-à-dire le pain embarqué à destination de Paris sur le coche d’eau appelé "le Corbillat". Ce dernier ramènera des morts lors d’une épidémie et son nom devient par déformation "le Corbillard" !

Les années passent, l’histoire de Corbeil et d’Essonnes s’enrichit, des églises, des monuments sont construits...Des noms s’attachent à celui de Corbeil et d’Essonnes, comme Abélard qui enseigna la philosophie et est à l’origine de la création de grandes écoles ; la reine Ingeburge, femme de Philippe-Auguste, fait construire au XIIIème siècle, la chapelle (toujours existante) de la Commanderie Saint Jean en l’Ile ; Louis IX résida souvent à Corbeil, après la mort de la reine Blanche de Castille ; Henri IV qui dut conquérir son royaume, s’empara de Corbeil le 1er avril 1590 et fit échec aux armées de la Ligue. Jacques Bourgoin, enfant de Corbeil, officier distingué sous Louis XIII et Louis XIV, fonda le collège de Corbeil, le 30 janvier 1656. En 1789, des cahiers de doléances sont ouverts et des représentants du peuple assistent à la Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790. Bernardin de Saint-Pierre habite Essonnes, Alfred Jarry, lui, Corbeil. Félicien Rops, peintre et illustrateur de renom, vient y passer les 15 dernières années de sa vie.

Dès le XVIIIème siècle, nos deux cités se tournent résolument vers les industries nouvelles : Oberkampf installe des filatures ; Louis Robert y met au point sa machine à papier en continu ; Aymé Stanislas Darblay, propriétaire des Grands Moulins de Corbeil, crée à Essonnes, les papeteries du même nom ; Louis Simon Crété fonde une imprimerie (aujourd’hui Hélio-Corbeil) ; Paul Decauville allie son nom à celui du chemin de fer naissant, Paul Doittau à celui de la féculerie qui devient une usine de produits chimiques.

Corbeil-Essonnes est située dans la région Île-de-France, au sud de l’agglomération parisienne et au nord-est du département de l’Essonne, à la frontière entre les régions naturelles du Hurepoix à l’ouest, du Gâtinais au sud et de la Brie française au nord-est. La commune occupe un territoire approximativement triangulaire isocèle, la pointe orientée vers le sud, avec une base de trois kilomètres de long et des côtés de six kilomètres, créant une superficie totale de mille cent un hectares. L’Institut national de l'information géographique et forestière donne les Coordonnées  géographiques 48°36'38" Nord et 02°28'38" Est au point central de ce territoire4. Plus des trois-quarts de ce territoire sont urbanisés, 64,36 % étant effectivement construits, il ne subsiste alors en 2003 que cent quatre-vingt-quatorze hectares d’espace « rural », situés en majeure partie sur les berges de la Seine et à l’ouest, à proximité du stade et du quartier de Robinson. La commune est située au confluent de la Seine et de l’Essonne, le fleuve bordant l’est du territoire, un seul quartier est situé sur la rive droite, et la rivière entre à Corbeil-Essonnes par le sud-ouest pour border la frontière ouest et traverser d’ouest en est jusqu’au centre-ville avant de rejoindre le fleuve à la frontière avec Évry. C’est ainsi au centre-ville que se situe le point le plus bas du territoire à seulement trente-deux mètres d’altitude, le terrain s’élevant rapidement vers le nord-ouest et le plateau du Hurepoix où se trouve le point culminant à quatre-vingt-douze mètres, en bordure de l’autoroute A6, seulement trois kilomètres plus à l’ouest de l’hôtel de ville. Une forte crête marque la berge sud de la Seine sur sa rive gauche, séparant les vallées du fleuve et de la rivière, de sorte qu’une part importante de la commune, correspondant à l’ancien territoire d’Essonnes est installé dans une plaine alluviale où serpente l’Essonne en formant six îles. Cité industrielle importante depuis des temps reculés, l’accès naturel à la commune par le fleuve fut largement enrichi, avec le passage sur son territoire de la route nationale 7 du nord au sud, de la route nationale 104 d’ouest en est et à l’extrême ouest de l’autoroute A6, qui traverse la ville voisine de Villabé. S’ajoute à ce réseau national un nœud routier départemental composé des RD 26, 33, 191, 446 et 448. Les transports ferroviaires sont assurés par le passage sur le territoire de deux branches de la ligne D du RER. La ligne de Villeneuve-Saint-Georges à Montargis du nord au sud-ouest, avec les gares de Corbeil-Essonnes et Moulin-Galant. La ligne de Corbeil-Essonnes à Montereau, au départ de la gare Population principale, qui dessert les gares d’Essonnes - Robinson et du Plessis-Chenet. Les obstacles naturels et infrastructures routières et ferroviaires morcellent la ville en 19 quartiers, accentuant la distinction entre les anciennes communes de Corbeil et d’Essonnes.

Importante à l’échelle de la région, la commune est située à seulement vingt-neuf kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame, point zéro des routes de France. Elle est implantée à quatre kilomètres au sud-est de sa voisine Évry, qui lui a ravi le statut de préfecture du département, quinze kilomètres au sud-est de Montlhéry, dix-sept kilomètres au nord-est d’Arpajon, dix-sept kilomètres au nord-est de La Ferté-Alais, vingt et un kilomètres au sud-est de Palaiseau, vingt-trois kilomètres au nord de Milly-la-Forêt, trente et un kilomètres au nord-est d’Étampes, trente-cinq kilomètres au nord-est de Dourdan et quinze kilomètres au nord-ouest du chef-lieu seine-et-marnais Melun. La commune est en outre située à soixante-dix neuf kilomètres au sud-est de son homonyme picarde Corbeil-Cerf et cent quarante-trois kilomètres à l’ouest de Corbeil dans la Marne. Le territoire de Corbeil-Essonnes est installé dans une boucle de la Seine. Au nord, le fleuve la sépare d’Étiolles puis d’une partie de Saint-Germain-lès-Corbeil au nord-est, avant que la commune n’occupe les deux rives jusqu’à Saint-Pierre-du-Perray à l’est. Au sud-est, la rive droite limitrophe est occupée par les communes de Saintry-sur-Seine et Morsang-sur-Seine. Au sud, la route nationale 7 matérialise une partie de la frontière avec Le Coudray-Montceaux, suivit au sud-ouest par le village d’Ormoy. Le sud-ouest est aussi en limite de Villabé, séparée par le cours de l’Essonne. À l’ouest, Lisses marque le début de l’ancienne ville nouvelle, suivie au nord-ouest par la préfecture du département, Évry.

 

AUTRES VILLES VOISINES POUR CREER SON SITE INTERNET:

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A ETIOLLES 91450

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A ORMOY 91540

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A SAINT GERMAIN LES CORBEIL 91250

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A SAINT PIERRE DU PERRAY 91280

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A SAINTRY SUR SEINE 91250

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A SOISY SUR SEINE 91450

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A TIGERY 91250

CREATION DE SITES INTERNET PAS CHER A VILLABE 91100

 Hébergement : Chaque site Web doit être hébergé sur un serveur Web. L'hébergement d'un site Web le rend accessible via le web. Cela signifie essentiellement la location ou l'achat d'un «espace» sur Internet, à savoir. une certaine bande passante. Bien comprendre ce que signifie l'hébergement n'est pas nécessaire, mais sachez que votre site Web en aura besoin sous une forme ou une autre et que vous avez quelques options pour cela: Type d'hébergement Coût typique Hébergement partagé € 3 - € 10 / mois Serveur privé virtuel (VPS) hébergeant 10 € - 45 € / mois Hébergement Web en nuage 10 € - 350 € / mois Hébergement dédié 65 € - 200 € / mois Hébergement partagé L'hébergement partagé est la forme la moins chère d'hébergement web. Vous partagez votre plate-forme d'hébergement avec un certain nombre d'autres sites, partageant ainsi le coût aussi. L'inconvénient est que vous partagez également la bande passante. Donc, en effet, vous vous battez pour l'espace du serveur avec d'autres sites. L'hébergement partagé peut être une excellente option à faible coût pour les sites basiques ou nouveaux qui n'ont pas encore beaucoup de visiteurs.

Les prix varient de 3 € - 10 € par mois. Hébergement Virtual Private Server (VPS)

Un serveur VPS est un bon compromis entre l'hébergement partagé et le fait de disposer de son propre serveur dédié. Un serveur VPS est un serveur physique mais attribue plusieurs serveurs distincts à ses sites. De cette façon, vous évitez les problèmes associés à l'hébergement partagé.Les prix varient de 10 € - 45 € par mois. Hébergement Web basé sur le cloud Avec l'hébergement Web basé sur le cloud, votre site Web est hébergé sur un serveur virtuel. Ceci est une option populaire pour un certain nombre de raisons. Premièrement, les plans d'hébergement cloud peuvent accueillir des surtensions exceptionnellement importantes dans le trafic. Deuxièmement, il est facile d'adapter l'hébergement basé sur le cloud à vos besoins changeants. Et troisièmement, avec les plans d'hébergement Web basés sur le cloud, vous ne payez que pour ce que vous avez utilisé. Il s'agit d'une étape logique suivante pour un site Web qui a peut-être démarré sur un plan d'hébergement partagé mais qui a commencé à afficher un volume important de trafic.